Actus L'ASSOCIATION

🎃 Histoire Ă  dormir debout 🎃

La sorciÚre et la malédiction des ùmes.

La lĂ©gende raconte qu’une sorciĂšre, une entitĂ© millĂ©naire, continue de vivre dans l’ombre grĂące aux Ăąmes rĂ©coltĂ©es. C’est une ancienne dĂ©mone, invoquĂ©e dans des temps dont l’humain ne peut se souvenir. La lĂ©gende nous compte qu’elle fĂ»t appelĂ©e par la curiositĂ© et la cupiditĂ© des Hommes, dĂ©sireux d’obtenir son pouvoir, ce mĂ©fait fut accompli par Kasparov. Pour le rĂ©compenser la sorciĂšre lui transmit des pouvoirs avant de disparaĂźtre dans un rire des plus moqueur.

Des annĂ©es s’Ă©coulĂšrent sans que Kasparov puisse ressentir un changement quelconque. L’homme se rĂ©veillait rĂ©guliĂšrement au plus sombre de la nuit, dans des endroits divers et parfois inconnus, mais toujours sans souvenir de celle-ci. C’est le jour de la fĂȘte des Morts qu’il se rĂ©veilla face Ă  une ombre ressemblant Ă  une silhouette fĂ©minine, c’était la sorciĂšre qu’il avait appelĂ©e des annĂ©es auparavant.

Kasparov Ă©tait stupĂ©fait, il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire, ni quoi que ce soit d’autre, il Ă©tait comme tĂ©tanisĂ© devant cet ĂȘtre. La main douce de l’entitĂ© se posa sur le visage de l’homme et un regard admiratif et satisfait put se lire sur celui de la sorciĂšre. D’une voix tout aussi douce que ses mains, elle lui dit ses mots : “Tu as voulu de mon pouvoir, ta cupiditĂ© t’a conduit droit vers mon salut. J’ai pu me libĂ©rer de mes chaĂźnes et grĂące Ă  toi, je peux reprendre lĂ  oĂč je m’étais arrĂȘtĂ© et me nourrir de vos Ăąmes mortelles. Tu vas m’aider pour cela, le pouvoir que je t’ai donnĂ© te permet de rendre inconscients tous les vaincus et de m’apporter leur corps pour boire leur essence de vie. Tu es douĂ© pour les Ă©checs, Kasparov, la nuit tombĂ©e, aux abords de la fĂȘte des Morts, tu erreras dans le seul but de vaincre, personne ne saura te dire non. Mais rassure-toi, tu n’es pas seul, d’autres te rejoindront pour continuer Ă  m’abreuver. En contrepartie, vous aurez la vie Ă©ternelle, mais vous ne serez pas immortels pour autant, ma bontĂ© Ă  ses limites. La malĂ©diction des Ăąmes te suivra pendant toute ton Ă©ternitĂ©â€. À la suite de cette annonce, la sorciĂšre disparut dans l’ombre.

Sur ces mots Kasparov comprit l’erreur qu’il avait faite, mais il n’en put croire ses yeux et ses oreilles. C’est au bout de quelques semaines, voir quelques mois que la conscience de Kasparov le travaillait de plus en plus. Tous les soirs, il entretient et alimente une dĂ©mone par ses crimes sans ĂȘtre conscient de ce qu’il rĂ©alise. Bien qu’il n’en avait pas conscience, il faisait des cauchemars de ses nuits quand la malĂ©diction ne faisait pas effet
 la sorciĂšre avait tout prĂ©vu dans son don de pouvoir, une vie Ă©ternelle dans les remords et l’angoisse de vivre et revivre ses propres actes. C’est dans ces sentiments que Kasparov finit par passer Ă  l’acte, en donnant son Ăąme Ă  la sorciĂšre pour se libĂ©rer de la malĂ©diction.

La sorciĂšre perdit alors un prĂ©cieux Ă©lĂ©ment, car il est rare de trouver des humaines assez fort pour dĂ©fier les autres et gagner. Mais ils sont uniques ceux pouvant Ă©galement endurer la pression de ce pouvoir. Ceci reste le talon d’Achille de l’entitĂ©, sans ĂȘtre maudit pour la nourrir rĂ©guliĂšrement, elle risque de ne plus avoir assez de pouvoir pour rester dans notre monde.

C’est ainsi que la malĂ©diction des Ăąmes fut connue et que la lĂ©gende prit forme.